Burkina Faso: Face à la clameur populaire, le parlement décide de rendre les tablettes offertes par Huawei

صورة Mathilde Tison

Accusée de s’être rendue coupable de corruption après avoir reçu 130 tablettes Rechercher tablettes d’une valeur unitaire de 500.000 F CFA provenant de la société Rechercher société Huawei international, l’assemblée nationale du Burkina Faso, a décidé de restituer au gouvernement les 130 tablettes Rechercher tablettes à elle offerte par l’entremise du ministère du développement de l’économie numérique et des postes, selon un communiqué officiel.

Le jeudi 10 novembre 2016, le Ministère du développement de l’économie numérique et des postes avait offert 130 tablettes Rechercher tablettes à l’Assemblée nationale octroyées par le géant chinois Huawei Rechercher Huawei qui a décroché quelques mois plutôt, suite à un appel d’offre restreint et accéléré, un important marché public de l'Etat portant sur près de 5 milliards F CFA pour la réalisation des travaux de construction de la fibre optique (frontière Ghana- Ouagadougou).

‘’Mais face à l’incompréhension d’une partie de la population et surtout de l’exploitation malsaine qui en est faite, l’Assemblée nationale, réunie en séance plénière le lundi 5 décembre 2016 sur proposition de son Président, a décidé de restituer les tablettes Rechercher tablettes au Gouvernement’’ lit-on dans le communiqué.

‘’En tant que Représentation nationale, l’Assemblée se doit être toujours à l’écoute des populations même des opinions minoritaires. Tout en saluant l’intérêt manifeste des citoyens et citoyennes pour la vie de l’institution, l’Assemblée nationale regrette néanmoins cette polémique excessive autour des tablettes’’, justifie le parlement.

Toutefois, a tenu à préciser l’assemblée nationale, ‘’aucune disposition législative ou réglementaire n’interdit à l’Assemblée de recevoir un appui institutionnel de quelque nature que ce soit du Gouvernement’’.

Interpellé sur la polémique de ces tablettes, le président de l’assemblée nationale Salifou Diallo, avait suscité un tollé général en déclarant ‘’Nous, on s’en fout d’où ça vient. C’est le ministère de l’économie numérique qui nous a remis les tablettes Rechercher tablettes ... Point barre ».

Source de l'article retransmis: Salifou Diallo , "Burkina Faso: Face à la clameur populaire, le parlement décide de rendre les tablettes offertes par la société Huawei", Koaci.com, http://koaci.com/burkina-faso-face-clameur-populaire-parlement-decide-re...