Module 6

01
Domaine d'expertise

La science derrière le changement climatique : présentation du GIEC
Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) est le principal organisme international pour l'évaluation des changements climatiques. En raison de son caractère scientifique et intergouvernemental, le GIEC est idéalement placé pour fournir aux décideurs politiques des informations scientifiques rigoureuses et équilibrées.

Le GIEC est largement considéré comme une institution hautement crédible et impartiale, et ses travaux informent les négociations sur le changement climatique et l'élaboration des politiques dans le monde entier. En souscrivant aux rapports du GIEC, les gouvernements reconnaissent la légitimité de leur contenu scientifique. Les travaux du Groupe d'experts sont par conséquent, susceptibles d'orienter les politiques sans pour autant préconiser des choix précis.

Le GIEC a été créé par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et l'Organisation météorologique mondiale (OMM) en 1988 avec pour mission de présenter au monde l’état actuel des connaissances scientifiques sur le changement climatique et leur incidence potentielle sur l’environnement et la sphère socio-économique. La même année, l’Assemblée générale des Nations Unies approuvait cette initiative de l’OMM et du PNUE.

Le GIEC est un organe scientifique sous l'égide de l'Organisation des Nations Unies (ONU). Il examine et évalue les dernières informations scientifiques, techniques et socioéconomiques produites dans le monde et utiles à la compréhension du changement climatique. Il n’est pas chargé de conduire des travaux de recherche, ni de suivre l’évolution des données ou paramètres climatologiques.
Pour plus d'informations sur le travail et la structure du GIEC, veuillez cliquer ici.

 

En savoir plus

02
Questions à débattre
  • - Est-ce que l’un ou plusieurs de vos participants ont pris part aux négociations internationales sur le climat? Quelles ont été les contributions des parlementaires à ces négociations jusqu'à présent ?
  • - Quels traités ou accords internationaux ont été ratifiés par le parlement ?
  • Des rapports du GIEC ont-ils déjà été examinés au sein du parlement ? Est-ce qu’ils peuvent être débattus au sein des commissions pertinentes ?
  • - Est-ce que des parlementaires peuvent se joindre à la délégation de leur pays à la Conférence des Parties? Si non, comment peuvent-ils prendre contact avec les délégués gouvernementaux en amont de ces réunions, et comment peuvent-ils renforcer leur implication?

03
Points d'action parlementaire
  • La ratification des accords internationaux
  • L'approbation des rapports du GIEC
  • Réseaux parlementaires

04
Publications et ressources complémentaires

National climate change legislation: The key to more ambitious international agreements

National climate change legislation is not just something that should underpin an international agreement after it has been reached, rather it is an enabler that creates the political space for a deal.  This brief provides an overview of entry points for political action at the national level and outlines concrete recommendations for governments.  It also outlines what progress has been made with regard to climate change legislation at the national level, and what role legislators can play in pushing for further progress. 

Draft Outcome Document: Parliamentary Meeting on the Occasion of the United Nations Climate Change Conference

The Parliamentary Meeting in Lima is expected to adopt a succinct outcome document, which will be conveyed to the UN Climate Change Conference. The constraints of the format of a one-day event are such that the draft must be adopted by the Parliamentary Meeting without resorting to a vote or extensive re-drafting. With this in mind, the IPU and the host Parliament carried out a process of broad consultations during the period leading up to the Meeting.  This revised draft, which incorporates a number of amendments received by that date, will be submitted for adoption at the conclusion of the Meeting.

SE4All Bulletin: Summary of the First Sustainable Energy for All Forum

The first Sustainable Energy for All (SE4ALL) Forum convened from 4-6 June 2014 at UN Headquarters in New York, US. The Forum’s 1000 participants assessed progress on sustainable energy since the UN Conference on Sustainable Development (Rio+20) in June 2012, showcased successes, shared best practices, presented new commitments, and catalyzed action to help shape the global energy debate for the next decade.