Module 7

01
Domaine d'expertise

Les femmes et les filles occupent la première ligne de défense contre les effets du changement climatique; elles sont plus vulnérables aux impacts du changement climatique car elles sont plus dépendantes de la production agricole et de l'élevage, plus sujettes à la pauvreté, à la pénurie alimentaire et reçoivent moins d'éducation. Elles sont également moins susceptibles de posséder des terres ou des biens personnels, et sont particulièrement vulnérables face aux catastrophes naturelles. Des rapports de force et des normes culturelles, asymétriques, font qu’elles soient sous-représentées dans le processus décisionnel, leur rendant ainsi un accès plus difficile à de meilleures opportunités.

Fiche d’information CSW

  • On estime que 60 pour cent des personnes souffrant chroniquement de la faim sont des femmes et des filles.
  • Les femmes représentent, en moyenne, 43 pour cent de la main-d'œuvre agricole dans les pays en développement. Si elles avaient le même accès aux ressources productives que les hommes, elles pourraient augmenter les rendements de leurs exploitations de 20–30 %. Cela pourrait augmenter la production agricole totale des pays en développement de 2,5–4 %, entrainant une réduction du nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde de 12–17%.
  • Les femmes dépendent plus que les hommes sur les forêts et les ressources naturelles pour leur subsistance. L'inégalité entre les sexes et la déforestation sont causalement liées dans plus de 100 pays entre 1990 et 2010.
  • Près de 18 pour cent des émissions mondiales de CO2 sont d'un usage résidentiel des pays en développement. La biomasse et les cuisinières à charbon, libèrent des niveaux élevés de CO2 et d'autres polluants, et sont la cause d’environ 2 millions de décès par an. Les victimes de ces cuisinières sont essentiellement des femmes et des enfants.
  • Un peu plus de 33 pour cent des gouvernements produisent régulièrement des statistiques sur l'accès des citoyens à l'eau propre. C’est une question de genre, en particulier dans les zones rurales, où les femmes passent des heures à la corvée d'eau.

En savoir plus

02
Questions à débattre
  • - Demandez aux participants combien de femmes parlementaires siègent actuellement au parlement. Y a-t-il un groupe ou caucus féminin ? En général, l'égalité entre les sexes est-elle prioritaire à l'ordre du jour du Parlement ?
  • - Expliquer pourquoi il est important de considérer la problématique homme/femme dans l’élaboration de politiques sur le changement climatique et l’énergie. Vos participants, peuvent-ils penser à des exemples provenant de leurs pays ou circonscriptions ? Quelles sont certaines des principales questions qui devraient être (mieux) abordées?
  • - Vos participants sont-ils au courant d’une législation ou action à caractère sexospécifique sur le changement climatique ou l’énergie ? Ont-ils déjà participé à de telles initiatives ?
  • - Aller de l'avant, quelles mesures concrètes les parlementaires pourraient-ils prendre pour promouvoir des actions sexospécifiques sur le changement climatique et l'énergie? Qui sont les principaux acteurs qui devraient participer à ce débat? Quelles sont les autres sources de soutien dont ils pourraient bénéficier (éminents parlementaires, responsables gouvernementaux, universitaires, organisations de la société civile, …).

03
Points d'action parlementaire
  • Obtention des données : recherche différenciée par sexe
  • Soumettre des questions parlementaires
  • Sensibilisation
  • Plaidoyer

04
Publications et ressources complémentaires

UNDP Resource Guide on Gender and Climate Change

This resource guide aims to inform practitioners and policy makers of the linkages between gender equality and climate change and their importance in relation to the achievement of the Millennium Development Goals. It makes the case for why it is necessary to include women’s voices, needs and expertise in climate change policy and programming, and demonstrates how women’s contributions can strengthen the effectiveness of climate change measures.

Global Gender and Climate Alliance

The primary goal of the Global Gender and Climate Alliance (GGCA) is to ensure that climate change policies, decision-making, and initiatives at the global, regional, and national levels are gender responsive. 

The GCCA works towards four complementary objectives:
• Integrate a gender perspective into policy and decision making in order to ensure international mandates and other legal instruments on gender equality are fully implemented.
• Ensure that financing mechanisms on mitigation and adaptation address the needs of poor women and men equitably.
• Build capacity at all levels to design and implement gender-responsive climate change policies, strategies and programmes.
• Develop, compile, and share practical tools, information, and methodologies to facilitate the integration of gender into policy and programming.

ENERGIA's Generic Training Modules

Training packages have been designed by ENERGIA for the training of selected practitioners (policy makers, planners and project implementers, NGOs, private sector and academia) to increase their understanding of gender and energy inter-relationships and their capacity to bring gender aspects of energy into the policy and project planning. 

The art of implementation: gender strategies transforming national and regional climate change decision making

This publication shares IUCN's experiences in developing the world's first gender-responsive national strategies and roadmaps on climate change. Different sections outline steps and elements of creating a climate change gender action plan (ccGAP) or REDD+ roadmap; present principles behind the strategies and what has worked best; detail case studies highlighting sectors that demonstrate the gender dimensions of climate change in different national contexts; and provide recommendations on how to move forward.

Ensuring gender equity in climate change financing 

This report presents recommendations based on four broad assertions: 
1) gender-sensitizing procedures and mechanisms will ensure that climate change finance mechanisms, procedures and outcomes impact women and men more equitably;
2) mainstreaming gender will maximize the effectivenessand efficiency of climate change responses and protect women’s social reproductive roles and care activities in the face of climate change impacts and activities;
3) empowering women will ensure that climate change finance policy choices reflect both women’s and men’s interests and enable women to fully participate in all aspects of decision making; and
4) addressing market and non-market mechanisms will facilitate women’s economic and social empowerment by promoting a deeper understanding of the gender differentiated impacts of private- and public-sector climate change finance mechanisms and their impacts on gender equality.