Renforcement des Comités des comptes publics en Afrique australe et orientale (SADCOPAC et EAAPAC).

Portrait de AGORA moderator

Ceci est un billet de blog rédigé par Paulina Biernacka du Programme de renforcement parlementaire de la Banque mondiale.

En 2010, le Programme de renforcement parlementaire de la Banque mondiale et la GIZ ont lancé un programme quadriennal intitulé le «Renforcement des capacités pour promouvoir une bonne gouvernance financière en Afrique australe et orientale » pour soutenir l’Organisation des Comités des comptes publics de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADCOPAC), et l'Association des Comités des comptes publics de l’Afrique orientale (EAAPAC).
Le programme a pour objectif de promouvoir la bonne gouvernance financière, la responsabilisation et la transparence dans les pays africains par le renforcement des capacités des Comités des comptes publics (CCP). Il vise à encourager, l'apprentissage mutuel et l’échange d'expériences, entre les membres des CCP et leurs personnels, afin de contribuer à l’efficacité globale des CPP, y compris dans leurs relations avec les Institutions supérieures de contrôle (ISC). Les objectifs spécifiques du programme sont les suivants: (i) améliorer la capacité individuelle des membres du CCP; (ii) partager les bonnes pratiques et les innovations, le cas échéant harmoniser et standardiser; (iii) mener des recherches sur les nouvelles bonnes pratiques; (iv) renforcer les relations de travail avec les Institutions supérieures de contrôle; et (v) développer un processus de planification stratégique.
Pour améliorer l'apprentissage et l'échange d'expériences entre et au sein des deux réseaux, les partenaires de développement ont intégré diverses méthodologies dans le cadre du programme, telles que: l'apprentissage entre pairs, le coaching et le mentorat; l'établissement d'une Communauté de pratique; et la mise en place de processus spécifiques d'apprentissage par l'action. Le programme a également intégré dans ses opérations ; un mécanisme d'Examen et de soutien par les pairs ; un Programme d’affectation des greffiers ; et des mécanismes de renforcement du Secrétariat de réseau.
Les diverses activités entreprises durant le programme quadriennal, ont réuni plus de 600 participants qui ont pris part à plus d'un événement. L’évènement phare de chaque année a été la Conférence annuelle sur la responsabilisation, organisée conjointement par la SADCOPAC et la EAAPAC, où les États membres ont adopté une série de résolutions et ont élaboré des plans d'action spécifiques à chaque État.
Pendant toute la durée du programme, les partenaires de développement ont suivi l'état de mise en œuvre de la résolution, et ont recueilli des exemples de création de valeur, afin de trouver un lien direct entre les activités du programme et l'amélioration de la performance CCP/ISC, leur permettant ainsi d’identifier les résultats qui pourraient être directement liés à une activité spécifique du réseau.
Le programme a contribué à l'amélioration des performances des États membres du SADCOPAC et du EAAPAC dans les domaines suivants: développement de partenariats avec les parties prenantes impliquées dans le processus de responsabilisation; travail des CCP; audits de performance; rapports d'audits; procédures pour le suivi de l’application des recommandations des CCP; passation des marchés; processus budgétaire et le rôle des bureaux parlementaire du budget; audiences publiques; lutte contre la corruption; relations entre les CCP et le pouvoir exécutif ; indépendance des ISC; et apprentissage Sud-Sud dans le cadre du renforcement des capacités des États membres.
Pour des exemples spécifiques, veuillez cliquer ici