Ancienne et nouvelle législatures: faits et chiffres

Portrait de AGORA moderator

L'ancien Parlement européen a approuvé ses dernières législations en avril dernier. Au total, il a ainsi adopté plus de 1000 textes législatifs pendant la période 2009-2014. Le nouveau Parlement, qui sera élu les 22-25 mai, entrera en fonction le 1er juillet. Vous trouverez ci-dessous un bref aperçu du travail accompli par le Parlement ces cinq dernières années et des défis à venir pour les cinq prochaines.

Pendant la septième législature (2009-2014), le Parlement européen a adopté 2790 actes (1071 législations et 1719 mesures afférentes). Sur un total de 23 551 votes en plénière, il a adopté 19 213 amendements et en a rejeté 19 889 (sans compter la dernière session d'avril). Les députés ont également posé 58 840 questions écrites aux autres institutions de l'UE. En commissions parlementaires, ils ont adopté 2110 textes et organisé 491 auditions publiques sur des questions qui préoccupaient les citoyens de l'UE.

Coûts du Parlement

Le Parlement européen coûte 3,10 euros par an à chaque citoyen de l'UE (chiffres de 2011). Cela inclut les coûts de traduction et d'interprétation en 24 langues ainsi que la gestion des trois lieux de travail (Bruxelles, Luxembourg et Strasbourg), comme l'exigent les gouvernements des États membres. En comparaison, le Bundestag allemand coûte 8,20 euros à chaque citoyen, l'Assemblée nationale de France 8,10 euros, et la Chambre des représentants britannique 7,30 euros.

Défis pour les nouveaux députés

Les politiques européennes et la manière dont l'argent des contribuables sera utilisé dépendront de l'équilibre des pouvoirs au sein du nouveau Parlement et du choix du nouveau Président de la prochaine Commission. Cet équilibre et ce choix sont deux éléments qui seront déterminés par les résultats des élections européennes de mai 2014.

La sortie de la crise, la nécessité de stimuler la compétitivité de l'Europe, en accordant une attention particulière aux petites entreprises, et des mesures pour encourager la création d'emplois devraient figurer parmi les priorités ces prochaines années.

L'accord de partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), en cours de négociation avec les États-Unis, le budget à long terme de l'UE pour 2014-2021, la protection des données personnelles, les migrations, l'énergie, le changement climatique, ainsi que la protection et la sécurité des consommateurs sont d'autres questions auxquelles seront probablement confrontés les députés nouvellement élus.

Visiteurs

Le Parlement européen a accueilli 1 393 526 visiteurs entre 2009 et 2013. Le Parlamentarium quant à lui en avait accueilli 790 395 à la date du 12 mai 2014.

Pour davantage de statistiques sur la septième législature et de plus amples informations sur les principaux défis qui attendent les nouveaux députés, veuillez cliquer sur les liens ci-dessous.

source
http://www.europarl.europa.eu/news/fr/news-room/content/20140515IPR47307...