Ghana : Des reines mères admises au ‘‘parlement traditionnel’’ des hommes

Portrait de AGORA moderator

Une reine mère (ph) au Ghana

- Ghana – Accra, le 3 Janvier 2014 © koaci.com– Cinquante reines mères au Ghana vont faire leur entrée en cette année 2014 au Conseil National des Chefs (NHC) en tant que membres. Désormais la chambre comptera 100 dignitaires traditionnels dont 50 hommes et 50 femmes. Les membres entrants sont issus des dix régions administratives du Ghana

L’intégration des reines mères a été annoncée par WuluguNabaPugansoa, le président de NHC, à Kumasi à l’issue d’une rencontre du Conseil.Cette décision fait partie des réformes entreprises par la chefferie traditionnelle.

L’entrée des reines mères dans le NHC est une mesure qui vise à corriger ce qui était perçu dans le passé comme une discrimination envers les reines mères. Cette démarche revient à dire que les reines pourront à l’avenir entendre et discuter toute décision que devra prendre le Conseil avant son adoption.

En approuvant l’intégration des reines mères au Conseil, SeiduDanaa, le ministre ghanéen en charge de la Chefferie traditionnelle s’est félicité de la transposition de la pratique démocratique moderne au plan traditionnel. Il a fait savoir que le fait de donner une base légale à la décision qui permettra aux reines mères de siéger dans le Conseil des Chefs est en accord avec le système démocratique pratiqué au Ghana.

Rappelons que conformément à l'article 126 de la Constitution ghanéenne, le Conseil National des Chefs a pour rôle d’entreprendre l'étude progressive, l'interprétation et la codification du droit coutumier par rapport à l'évolution de la société mais aussi pour la bonne application du droit traditionnel.

source
http://www.koaci.com/articles-88777