L'Allemagne soupçonne la Russie de vouloir perturber ses élections législatives

Portrait de Mathilde Tison

Il y a quelques mois, bien avant les élections présidentielles américaines, une campagne de cyberattaque a été lancée contre le parti démocrate. Après leur enquête, les États-Unis ont accusé la Russie d’être derrière cette attaque, ce que Vladmir Poutine a catégoriquement réfuté. Le gouvernement Obama a accusé Moscou de vouloir perturber les élections américaines, mais d’après un récent article du Washington Post citant un document confidentiel de la CIA, la Russie voulait bien plus que simplement déranger les élections américaines. Le rapport en question de la CIA conclurait que Moscou serait bien intervenu lors des dernières campagnes présidentielles américaines dans le but de favoriser l’accession à la Maison-Blanche du candidat pro Poutine Donald Trump.

Des personnes ont fourni à WikiLeaks des milliers de courriels piratés du Comité national démocratique, y compris du président de campagne d'Hillary Clinton. D’après les responsables des agences du renseignement américain, ces individus ont des liens avec le gouvernement russe. Il s’agirait en effet d’acteurs connus de la communauté de renseignement et qui font partie d'une plus grande opération russe chargée de propulser Donald Trump et réduire les chances de Clinton.

Pour le camp Trump, c’est « ridicule » de prétendre que Moscou a aidé le candidat élu à accéder à la Maison-Blanche. « Ce sont les mêmes gens qui ont dit que Sadam Hussein avait des armes de destruction massive », a déclaré l’équipe de Trump en parlant de la CIA, pour jeter le discrédit sur leur rapport.

Pendant ce temps, l’Allemagne accuse également la Russie de vouloir interférer avec ses prochaines élections générales en 2017. L’année dernière, le Parlement allemand a été victime d’une cyberattaque. Plus d’un an après, l’Allemagne accuse la Russie d’être à l’origine de cette attaque.

D’après Hans-Georg Maassen, le chef de l'agence allemande du renseignement, les documents volés lors du piratage du Parlement allemand, et publiés récemment par WikiLeaks, provenaient du même groupe russe qui a volé les documents du Comité national démocratique des États-Unis. Il s’agit donc une opération similaire à celle des États-Unis. Hans-Georg Maassen note également une augmentation des cyberattaques et opérations de cyberespionnage ciblant les politiciens allemands et un nombre croissant de preuves de tentatives d'influencer les élections fédérales l'année prochaine. « Les indications de tentatives d'influencer les élections parlementaires allemandes l'année prochaine s'intensifient », a-t-il déclaré. Tout comme les États-Unis, il pointe du doigt le groupe de pirates connu sous le nom « Fancy Bear » ou APT28 ; lequel groupe serait parrainé par le gouvernement russe.

Berlin est donc préoccupé par le fait que l'Allemagne deviendra la prochaine cible de Moscou dans une campagne visant à déstabiliser les démocraties occidentales à l'approche des élections nationales l'année prochaine. L'élection allemande est menacée par une « manipulation extérieure », a déclaré Wolfgang Bosbach, membre du parti conservateur CDU d'Angela Merkel.

Commentant la prétendue manipulation russe de l'élection présidentielle américaine en faveur de Donald Trump, Bosbach a déclaré qu’il existe « un danger général - pour les élections fédérales de 2017 également - de trafic d'influence via une infiltration ciblée de l'extérieur, dans le but de manipuler des faits ou des opinions ».

Allant dans le même sens que Bosbach, Rolf Muetzenich, porte-parole des affaires étrangères et membre du Parti social-démocrate (SPD), estime que « malheureusement nous ne pouvons exclure de telles activités en Allemagne… Dans la campagne électorale, nous devrons également faire face à des distorsions et à de fausses informations ».

Si la Russie est accusée de vouloir perturber les élections dans les pays occidentaux, il lui est surtout reproché de vouloir favoriser les candidats pro Poutine. En France, existe-t-il donc un risque que Moscou influence les futures élections en favorisant des candidats pro Poutine ? Ou tout cela est juste de la pure paranoïa ?

Source de l'article retransmis :  Michael Guilloux, "Après les États-Unis, l'Allemagne accuse la Russie de vouloir perturber ses élections", Développez.com , http://www.developpez.com/actu/108231/Apres-les-Etats-Unis-l-Allemagne-a...

Photo: L'attaque avait vu le piratage pendant plusieurs semaines d'affilée des serveurs du Bundestag (chambre basse du parlement allemand) Image: Keystone