Taïwan: Quatre mois après la COP21, quatre parlementaires français en visite à Taiwan

Portrait de Kenfack Chrislain Eric

C’est sous le signe de la diplomatie parlementaire et du développement durable qu’une délégation de quatre parlementaires français menée par le député Yves Albarello a effectué du 12 au 15 avril une visite à Taiwan, à l’invitation du ministère taiwanais des Affaires étrangères. Elle y a été reçue par le nouveau président du Parlement, Su Jia-chyuan [蘇嘉全], et a multiplié les visites et entretiens sur le thème des énergies renouvelables, du recyclage des déchets et des transports propres.

« Ce déplacement riche et intense intervient à un moment-clé », a déclaré à Taiwan Info vendredi Yves Albarello, élu de Seine-et-Marne et membre de la commission du Développement durable et de l’Aménagement du territoire de l’Assemblée nationale. L’actuelle période de transition précédant la prise de fonctions, le 20 mai prochain, de la nouvelle présidente Tsai Ing-wen [蔡英文] et du gouvernement dirigé par Lin Chuan [林全], a permis à la délégation de rencontrer à la fois des ministres du gouvernement sortant et des responsables de la nouvelle majorité parlementaire contrôlée par le Parti démocrate-progressiste, a-t-il souligné. « Nous avons dit tout le bien que nous pensions de cette jeune démocratie », a rapporté Yves Albarello.

La délégation comprenait également le député de Haute-Corse Sauveur Gandolfi-Scheit, membre de la commission de la Défense nationale et des Forces armées de l’Assemblée nationale, ainsi que le sénateur de la Sarthe Louis-Jean de Nicolaÿ et le sénateur de la Haute-Savoie Cyril Pellevat, tous deux membres de la commission de l’Aménagement du territoire et du Développement durable du Sénat. Reçus mercredi par Su Jia-chyuan en présence du directeur du Bureau français de Taipei, Benoît Guidée, les parlementaires français ont également rencontré à cette occasion la députée Cheng Li-chun [鄭麗君], du DPP, pressentie pour prendre la tête du groupe d’amitié parlementaire Taiwan-France au Yuan législatif (Cheng Li-chun s’est récemment vu proposer le portefeuille de la Culture dans le prochain gouvernement mais n’a pour l’heure pas donné sa réponse).

« Nos interlocuteurs taiwanais considèrent la COP21 comme un succès, a relevé Yves Albarello. En tant que parlementaires, nous étions intervenus pour que Taiwan puisse prendre part aux activités organisées en marge de cette conférence internationale. » Reçue par le ministre de l’Environnement, Wei Kuo-yen [魏國彥], et par le président de l’Institut de Taiwan pour une énergie durable, Eugene Chien [簡又新], la délégation a également visité le Centre de recherche sur les technologies industrielles, à Hsinchu, un centre de recyclage de la Fondation bouddhique Tzu Chi, ainsi que le magasin amiral de la société de scooters électriques Gogoro. « Taiwan s’est fixé des objectifs très ambitieux en matière de développement des énergies renouvelables, alors que ses centrales nucléaires sont censées être arrêtées d’ici 2025. Les entreprises françaises peuvent apporter leur savoir-faire, notamment dans les domaines de l’éolien offshore et de la géothermie. Les parlementaires peuvent être des facilitateurs », a souligné le député de Seine-et-Marne.

Les parlementaires ont également pu aborder la problématique aéroportuaire, qu’il s’agisse de la participation des entreprises françaises, et notamment le groupe ADP (Paris Aéroport), aux appels d’offres lancés par l’aéroport international de Taoyuan pour la création de nouvelles pistes ou de l’accroissement du nombre de vols directs vers Paris par la compagnie aérienne taiwanaise EVA Air.

Source: http://taiwaninfo.nat.gov.tw/ct.asp?xItem=243928&ctNode=2314&mp=4