Togo : le Parlement adopte le budget 2017

Portrait de Mathilde Tison

Le Parlement togolais a voté, mardi, le projet de loi de finances 2017 portant budget du pays qui s’équilibre en recettes et en dépenses à 1.227, 4 milliards de FCFA, soit une progression de 21,61% par rapport au budget initial de 2016 et de 5,9% par rapport au collectif budgétaire 2016.

« La présente loi de finances permet, d’une part, de poursuivre la consolidation de la mobilisation des recettes internes en assurant l’élargissement progressif de l’assiette fiscale afin de desserrer l’étau sur les entreprises et permettre ainsi au secteur privé de jouer pleinement le rôle qui est le sien », a déclaré devant les députés, Sani Yaya, ministre togolais de l’Economie et des Finances

Il a expliqué que le gouvernement togolais a consenti une baisse de 1% du taux de l’impôt sur les sociétés et a exonéré et/ou taxé à taux modéré, les produits de consommation de base pour lutter contre la cherté de la vie.

« En adoptant cette loi de finances 2017, vous permettez au Gouvernement de poursuivre sa politique d’assainissement des finances publiques par la maîtrise et la recherche de l’efficacité des dépenses », a indiqué le ministre.

Il a expliqué que dans ce budget, 46,8% des dépenses sont orientées vers les secteurs sociaux notamment, l’éducation, la santé, le développement socioéconomique de base et l’agriculture, l’eau et l’électrification rurale.

« Il importe, a-t-il ajouté, de rappeler l’effort consenti pour limiter le solde budgétaire à -1,17% contre une norme communautaire de -3% ; ce qui permet de contenir l’évolution du taux d’endettement de notre pays projeté à 52,8% en 2021 »..

Le budget a été approuvé par l’ensemble des députés du groupe parlementaire de l’Union pour la République (UNIR, pouvoir), qui sont majoritaires à l’Assemblée.

Il a toutefois été rejeté en bloc par ceux du principal parti de l’opposition, l’Alliance nationale pour le Changement (ANC), au motif que, selon Isabelle Améganvi, présidente du groupe parlementaire de cette formation politique, «il ne respecte pas les règles élémentaires de procédures prescrites par les lois togolaises et les directives communautaires. Il viole les engagements internes et externes du gouvernement en matière de bonne gouvernance, de saine gestion des finances publiques et d’allocations transparentes et optimales des ressources nationales ».

Source de l'article retransmis : Apanews, "Togo : le Parlement adopte le budget 2017", NT/cat/APA, http://apanews.net/news/fr/article.php?id=4871072

Photo: Faure Gnassingbé. http://www.republicoftogo.com/Toutes-les-rubriques/Diplomatie/Le-comebac...

étiquette: