Budget de l’UE: le Parlement en faveur d'initiatives pour la jeunesse et la croissance

Portrait de Mathilde Tison

Les députés se sont battus avec succès pour un meilleur soutien des jeunes sans emploi et des fonds supplémentaires visant à renforcer des initiatives clés en faveur des PME, de projets d'infrastructures de transport, de la recherche et de la mobilité des étudiants via Erasmus+. L'accord provisoire sur le budget 2017 de l'UE a été conclu avec le Conseil très tôt ce jeudi matin.

Dès que les députés de la commission des budgets et le Conseil auront soutenu formellement l'accord, le nouveau budget de l'UE sera mis aux voix en plénière en décembre.

Les chiffres préliminaires prévoient 157,88 milliards d'euros en crédits d'engagements et 134,49 milliards d'euros en crédits de paiement. Les montants détaillés seront disponibles ultérieurement.

Les députés de l'équipe de négociation du Parlement ont prononcé les déclarations suivantes après la clôture des négociations jeudi matin.

"En ces temps difficiles, il est très rassurant que les institutions européennes aient pu se mettre d'accord - très tard dans la nuit mais toujours à temps - sur un budget pour l'Europe. En mettant un accent particulier sur des programmes orientés vers la croissance et des fonds supplémentaires pour Erasmus+ et l'initiative pour l'emploi des jeunes, le Parlement a décidé d'investir dans l'avenir. C'est ce dont l'Europe a besoin maintenant", a déclaré le président de la commission des budgets, Jean Arthuis (ADLE, FR).

"Nous avons atteint nos objectifs. Le budget 2017 de l'UE se concentre clairement sur nos priorités: renforcer la croissance, créer de l'emploi, en particulier pour les jeunes, et lutter contre la crise migratoire. Par ailleurs, nous avons obtenu un maximum pour traiter les causes profondes de la migration, lors de négociations houleuses mais constructives dans l'ensemble avec le Conseil", a affirmé le rapporteur (section Commission), Jens Geier (S&D, DE).

"Il est très regrettable, voire inacceptable, que les crédits généreux pour les rémunérations d’anciens commissaires ne s'accompagnent toujours pas d'un code de conduite plus strict, au regard des récentes affaires Barroso, Kallas, Kroes et Oettinger. Nous continuerons à lutter pour plus de transparence et d'intégrité", s'est exclamé le rapporteur pour les autres sections, Indrek Tarand (Verts/ALE, EE).

Jeunes, croissance et emplois

Le Parlement a obtenu 500 millions d'euros supplémentaires par rapport au projet de budget en faveur de l'initiative pour l'emploi des jeunes, dans le but d'aider les jeunes qui cherchent désespérément du travail. De plus, 200 millions d'euros additionnels renforceront des initiatives clés pour la croissance et l'emploi, telles que COSME (soutien aux PME), le mécanisme pour l'interconnexion en Europe (MIE, financement des projets d'infrastructure), Horizon 2020 (projets de recherche) et Erasmus+ pour la mobilité des étudiants.

Crise des réfugiés et migratoire

En plus des 725 millions d'euros venant renforcer les fonds liés aux migrations, les députés ont obtenu 28 millions d'euros supplémentaires pour l'UNRWA (soutien aux réfugiés palestiniens, total de 310 millions d'euros) et 3 millions d'euros additionnels pour soutenir les négociations de paix à Chypre (total de 34,8 millions d'euros).

Prochaines étapes

Après l'adoption formelle du compromis par le Conseil, le texte sera voté par le Parlement dans son ensemble en session plénière (très probablement le 1er décembre à Bruxelles) et signé par son Président pour avoir force législative.

Source de l'article retransmis: Armin WISDORFF, "Accord sur le budget de l’UE: le Parlement obtient un meilleur soutien en faveur des initiatives pour la jeunesse et la croissance", Communiqué de Presse officiel, Parlement Européen, http://www.europarl.europa.eu/news/fr/news-room/20161114IPR51031/accord-...’ue-soutien-à-la-jeunesse-et-la-croissance