Le soutien aux parlementaires

Portrait de AGORA administrator

Les membres des assemblées forment le cœur du parlement. Les règles et le statut juridique applicables aux parlementaires leur donnent les moyens d’agir efficacement, librement et en toute indépendance au sein de l’enceinte parlementaire. L’efficacité de l’institution parlementaire dépend de la performance, de l’engagement, des compétences et des capacités de ses parlementaires. Le soutien au travail des parlementaires et au renforcement continu de leurs capacités est donc de la plus grande importance.

Les groupes et commissions parlementaires forment l’épine dorsale des assemblées parlementaires. Un parlementaire qui ne peut pas compter sur le soutien d’un groupe de collègues a peu de chances de pouvoir influencer seul les décisions législatives, budgétaires ou de contrôle du parlement. Un parlement animé est généralement composé de groupes organisés qui influencent la vie politique. Les capacités et la maturité des partis et des groupes politiques peuvent rejaillir sur la capacité du parlement à gérer ses conflits internes – ou avec l’exécutif – et à surmonter les différences sociales. Les groupes politiques jouent un rôle capital dans la recherche d’un consensus législatif. Ils impriment le rythme des réformes et de la mise en œuvre des services publics.

Dès lors, les parlementaires doivent être conscients de l’importance de la dynamique de coopération dans la rivalité politique, incarnée par le dialogue, la négociation et la coopération, qui sont des éléments essentiels à une évolution démocratique durable. Pour résoudre de nombreux problèmes nationaux, il est indispensable que la culture politique selon laquelle « le gagnant emporte tout » fasse place à une culture de compromis. C’est pourquoi en tant qu’intervenants politiques de premier plan, les parlementaires portent une lourde responsabilité et jouent un rôle fondamental dans l’élaboration de structures, de procédures et de mécanismes, et dans l’acquisition de compétences, en matière de communication, de concertation, de consensus et, au besoin, de compromis.

Des possibilités de formation au sein du parlement sont indispensables au renforcement des capacités des élus et de leur personnel, portant sur les processus législatif et budgétaire ainsi que sur les fonctions de contrôle et de représentation du parlement. Les structures et processus internes peuvent ainsi s’améliorer ; les infrastructures, se développer, contribuant à leur efficacité ; et les capacités des parlementaires et de leurs équipes, se renforcer, les aidant à mieux exercer leur mission et leurs responsabilités. Lorsqu’une assemblée parlementaire entame un nouveau mandat, un programme d’intégration devrait donner aux nouveaux parlementaires un aperçu du fonctionnement du parlement. De même, un manuel devrait être distribué aux membres des assemblées.

Rôle et statut des parlementaires (Statut financier et immunité parlementaire)

Groupes d’opposition

Groupes pluripartites sur les questions sectorielles