L'Égalité des sexes, Changement Climatique et Énergie

Portrait de AGORA administrator

Il existe une relation directe entre le changement climatique et l'égalité des sexes. Pour qu’ils réussissent, les stratégies et programmes de lutte contre les impacts des changements climatiques doivent inclure la participation, l’expérience et la voix des femmes –parce qu'elles sont touchées de façon disproportionnée par le changement climatique et qu'elles ont des connaissances et des expériences pratiques pour contribuer à bâtir la résilience des communautés et des nations.

Les femmes et les filles occupent la première ligne de défense contre les effets du changement climatique; elles sont plus vulnérables aux impacts du changement climatique car elles sont plus dépendantes de la production agricole et de l'élevage, plus sujettes à la pauvreté, à la pénurie alimentaire et reçoivent moins d'éducation. Elles sont également moins susceptibles de posséder des terres ou des biens personnels, et sont particulièrement vulnérables face aux catastrophes naturelles. Des rapports de force et des normes culturelles, asymétriques, font qu’elles soient sous-représentées dans le processus décisionnel, leur rendant ainsi un accès plus difficile à de meilleures opportunités.

Fiche d’information CSW

On estime que 60 pourcent des personnes souffrant chroniquement de la faim sont des femmes et des filles. Les femmes représentent, en moyenne, 43 pour cent de la main-d'œuvre agricole dans les pays en développement. Si elles avaient le même accès aux ressources productives que les hommes, elles pourraient augmenter les rendements de leurs exploitations de 20–30 %. Cela pourrait augmenter la production agricole totale des pays en développement de 2,5–4 %, entrainant une réduction du nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde de 12–17%. Les femmes dépendent plus que les hommes sur les forêts et les ressources naturelles pour leur subsistance. L'inégalité entre les sexes et la déforestation sont causalement liées dans plus de 100 pays entre 1990 et 2010. Près de 18 pour cent des émissions mondiales de CO2 sont d'un usage résidentiel des pays en développement. La biomasse et les cuisinières à charbon, libèrent des niveaux élevés de CO2 et d'autres polluants, et sont la cause d’environ 2 millions de décès par an. Les victimes de ces cuisinières sont essentiellement des femmes et des enfants. Un peu plus de 33 pour cent des gouvernements produisent régulièrement des statistiques sur l'accès des citoyens à l'eau propre. C’est une question de genre, en particulier dans les zones rurales, où les femmes passent des heures à la corvée d'eau.

 

En raison des capacités d'adaptation limitées et le manque de mécanismes disponibles, les femmes et les filles ont du mal à renforcer leur résilience face aux changements climatiques. Comme les effets de ce changement s'aggravent, l'écart entre les sexes est susceptible de croître. Les efforts actuels pour faire face au changement climatique et aux questions énergétiques ne reconnaissent pas encore pleinement ces dimensions sexospécifiques. En conséquence, les cadres politiques nationaux et mondiaux ne sont pas suffisamment sensibles au genre et ne parviennent pas à offrir aux femmes et aux filles la protection et les opportunités nécessaires.

PNUD - Guide de ressources sur l'égalité entre les genres et le changement climatique

Le but de ce guide est d'informer les professionnels et les responsables des politiques publiques sur les relations qui existent entre les genres et le changement climatique et son importance pour la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. Il souligne les raisons pour lesquelles il faut inclure la voix des femmes, leurs besoins et expériences dans la définition des politiques et programmes relatifs au changement climatique. Il démontre comment la contribution des femmes peut renforcer l'efficacité des mesures prises pour y faire face. Au fur et à mesure que le monde avance vers un nouvel accord global sur le changement climatique, il est crucial que les femmes participent à cet effort et que leurs perspectives soient représentées à part égale dans le débat. http://www.agora-parl.org/resources/library/resource-guide-gender-and-climate-change

Les parlementaires sont bien placés pour promouvoir une législation sensible au genre sur le changement climatique et l'énergie. Pour le faire efficacement, toutefois, les approches existantes doivent être révisées et les femmes doivent être activement incluses dans le processus de prise de décision.

Associer les femmes à la prise de décision sur le changement climatique

Alors que les femmes sont particulièrement vulnérables aux effets du changement climatique, elles jouent un rôle essentiel dans le développement de solutions efficaces et durables. Dans les zones rurales en particulier, le rôle des femmes et leurs expériences leur ont donné les connaissances et les compétences nécessaires pour concevoir des mécanismes d'adaptation efficaces. La nature de leur travail et leurs corvées leurs permettent de percevoir les changements dans leur environnement et ainsi donner l’alerte aux menaces émergentes tel que les pénuries d'eau, les inondations et les rendements agricoles réduits.

PNUE – Les Femmes sur la ligne de front du changement climatique - risques et espoirs liés au genre, 2011

« La voix des femmes, leurs responsabilités, leurs connaissances de l'environnement et les défis qu'elles relèvent devront être un élément central de la réponse adaptative à un climat changeant »

Les femmes sont essentielles à la bonne exécution des mécanismes d'adaptation, surtout au niveau des ménages. Le passage à des sources d'énergies renouvelables hors réseau pour la cuisson et l'éclairage, la culture de plantes résistantes aux changements climatiques, la relocalisation des activités agricoles sur de nouvelles terres, ne fonctionnent que lorsque les femmes sont disposées et aptes à adopter ces changements. Sans leur adhésion et leur coopération, ces solutions risquent de manquer leur cible. La sensibilisation, l’engagement et la formation sont des aspects cruciaux de la réussite des mécanismes d'adaptation, et les décideurs devraient prévoir en conséquence.

 
L'intégration d'une perspective sexospécifique dans les politiques en matière de changement de climat et d'énergies

Les parlementaires ne peuvent opérer dans un vide politique et ont besoin de l’appui du gouvernement pour affecter des changements significatifs dans l'élaboration des décisions politiques. Les parlementaires peuvent faire appel à ce soutien de plusieurs manières et promouvoir des politiques plus attentives aux questions sexospécifiques. Les actions parlementaires ci-dessous offrent quelques points de départ :

  • Recherche: Réclamer la collection et l'utilisation de données sexospécifiques dans la recherche parlementaire et l'élaboration des politiques. Sans informations précises sur comment le changement climatique et les pénuries d'énergie affectent les femmes et les filles, des politiques appropriées ne peuvent être développées et les préjugés sexistes dans l'élaboration des politiques persisteront. Vous pouvez également commander des études ou des évaluations sur le changement climatique et la sexospécificité, en vue d'élaborer des réponses politiques appropriées.
  • Soumettre des questions parlementaires vous permet de découvrir quelles politiques sont actuellement en vigueur et exerce une pression sur les ministères concernés et les représentants du gouvernement à prendre des mesures appropriés. Quelques exemples de questions:
    • Les politiques actuelles sur le changement climatique et l'énergie satisfont-elles les besoins des femmes et des filles ?  Dans l'affirmative, quelles dispositions relatives à l'égalité des sexes sont en vigueur?
    • Quelles recherches ont été menées sur les liens entre le changement climatique et la parité entre les sexes?
    • Comment les projets d'adaptation en vigueur répondent-ils aux besoins des femmes et des filles? Des initiatives sexospécifiques sont-elles mises en œuvre?
    • Quels budgets ont été réservés pour des actions sensibles au genre?

 

  • Sensibilisation : Prenez contact avec des experts, des groupes de la société civile et des organismes d'aide pour identifier les enjeux les plus pressants relatifs à la problématique hommes-femmes et au changement climatique. Que considèrent-ils être les besoins les plus urgents? Quelles sont les opportunités d'adaptation sexospécifique qui existent? Y at-il des projets pilotes réussis qui pourraient être reproduits?

 

 

  • Plaidoyer: Pour vraiment avoir un impact sur les processus d'élaboration des politiques, les parlementaires ont besoin du soutien de leurs pairs. Pour plaider en faveur de l'élaboration de politiques climatiques soucieuses de l'équité entre les sexes au sein de votre Assemblée, vous pouvez inviter des spécialistes en matière d'égalité des sexes à intervenir au sein des commissions compétentes ou, si possible, en séance plénière. Vous pouvez également entrer en contact avec les organisations de la société civile pour susciter le soutien de l'opinion publique et encourager les parlementaires à agir.
  • Budgétisation sexospécifique: les politiques et les projets favorisant l'égalité des sexes ne peuvent fournir de résultats que si elles obtiennent les fonds nécessaires. Poussez pour (plus) d’allocations budgétaires pour l'élaboration de politiques mieux adaptées à la problématique hommes/femmes en matière de changements climatiques et une augmentation des dépenses publiques pour des initiatives climatiques qui tiennent compte des besoins des femmes et des filles.

 

Global Gender and Climate Alliance

(l'Alliance mondiale pour la promotion de l'égalité des sexes et l'adaptation aux changements climatiques)
L'objectif principal de la Global Gender and Climate Alliance (GGCA) est d'assurer que les politiques du changement climatique, les prises de décisions, et les initiatives aux niveaux mondial, régional et national soient soucieuses de l’équité entre les sexes.
Le GGCA travaille sur quatre objectifs complémentaires:

  • Intégrer une perspective prenant en compte les sexospécificités dans les politiques et la prise de décision afin d'assurer que les mandats internationaux et autres instruments juridiques sur l'égalité des sexes soient pleinement appliqués.
  • Veiller à ce que les mécanismes de financement en matière d'atténuation et d'adaptation s’adressent aux besoins des femmes et des hommes pauvres de façon équitable.
  • Renforcer les capacités à tous les niveaux pour concevoir et mettre en œuvre des programmes, des stratégies et des politiques climatiques sensibles au genre.
  • Développer, compiler et partager des outils pratiques, des informations et des méthodologies pour faciliter l'intégration des sexospécificités dans les politiques et la programmation.

Pour plus d'informations, d’actualités, de ressources et de coordonnés, veuillez consulter http://www.gender-climate.org/

Genre et énergie

Le développement de sources d'énergie propre offre un énorme potentiel pour répondre aux besoins énergétiques des femmes et des filles. Dans de nombreuses régions du monde en développement, une combinaison de rôles sexospécifiques traditionnels et un manque de services énergétiques modernes signifient que les femmes et parfois les enfants, doivent parcourir des distances considérables, pour chercher du combustible et puiser l'eau, pour la cuisson. Pour les ménages sans accès à l'électricité, les tâches ménagères sont limitées aux heures du jour, ainsi que la lecture pour les travaux scolaires. Dans les régions plus froides, le combustible doit également être collecté pour le chauffage. Enfin, l’utilisation continue de combustibles traditionnels dans des maisons non aérées a des conséquences graves pour la santé, qui affecte essentiellement les femmes et les filles.
En particulier, dans les zones rurales, les sources d'énergies renouvelables hors réseau telles que les énergies solaires, éoliennes et thermiques ont le potentiel de changer la vie des habitants en leur donnant accès à l'électricité et au chauffage. Plus largement, un approvisionnement énergétique stable est un énorme catalyseur pour l'amélioration du développement économique et la fourniture de services d'éducation et de soins de santé de base.

Recommandations de politique sur l'égalité des sexes et l'énergie : le Parlement panafricain

Lors d'un atelier organisé par le PNUD et le Parlement du climat au sein du Parlement panafricain, les députés ont adopté une série de recommandations stratégiques pour le développement des énergies renouvelables parmi les États membres du Parlement panafricain :

  1. Intégrer, à court et à long terme, les énergies renouvelables dans les plans et les stratégies de développement nationaux;
  2. Identifier les obstacles à la participation des femmes et des filles dans la conception, la formulation, la formation et le développement des capacités sur les énergies renouvelables.
  3. Développer des cadres de politique sensibles aux questions sexospécifiques qui peuvent combler les besoins énergétiques particuliers des femmes et des filles.
  4. Mettre en place des politiques qui réglementent le secteur des énergies renouvelables et promouvoir son développement, afin que l'Afrique soit mieux placée pour la transition vers l'énergie durable et ainsi répondre aux besoins croissants en énergie du continent;
  5. Adopter des énergies renouvelables en tant que choix stratégique et élaborer des programmes exhaustifs pour les industries et les marchés des énergies renouvelables.
  6. Encourager les parlementaires à exhorter leurs gouvernements respectifs à consacrer un minimum de 1% du budget national à la promotion des énergies renouvelables.

http://www.agora-parl.org/resources/library/pan-african-parliament-adopted-recommendations-renewable-energy

L'intégration de la problématique hommes-femmes dans l’élaboration des programmes et politiques énergétiques est une bonne politique sociale et permettrait d'améliorer l'efficacité des politiques énergétiques. L'intégration de perspectives sexospécifiques dans des projets, des politiques et des planifications énergétiques, est essentielle pour assurer l'efficacité non seulement des programmes et des politiques de l'énergie, mais de toutes les activités de développement qui impliquent la consommation d'énergie. Les technologies des énergies renouvelables à faible consommation d’énergie et à faible émission de CO2, peuvent apporter une amélioration spectaculaire de la vie des femmes, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Les énergies renouvelables hors réseau peuvent être utilisées à fournir de l'électricité aux communautés rurales, pour la production agricole, les machines de traitement, les pompes à eau, les technologies de communication, et d'autres équipements. Ceci libère le temps des femmes, augmente leur accès à l'information et leur offre de nouvelles possibilités d'emploi et d’opportunités commerciales. Des exemples de ces technologies sont: des panneaux solaires photovoltaïques, de petites installations hydroélectriques, des éoliennes à petite échelle et les digesteurs de biogaz alimentés par les déjections animales locales.
Pour plus d'informations sur comment les décideurs peuvent promouvoir les énergies renouvelables, veuillez cliquer ici ou consulter le « Guide pratique : les énergies renouvelables pour les parlementaires. »

Genre et Cadre d'action international sur les changements climatiques

En Décembre 2015 les négociateurs internationaux se réuniront à Paris pour arriver à un nouvel accord sur les changements climatiques pour la lutte contre le réchauffement de la planète. La réduction des émissions de dioxyde de carbone est l’article le plus critique sur la liste, mais au cours des dernières années les questions relatives au genre ont pris de l’importance dans l'ordre du jour politique et en 2012 sont devenues un volet permanent dans les conventions onusiennes sur le climat. La plupart des organismes qui soutiennent et financent la lutte contre les changements climatiques, tel que Le Fonds pour l'Environnement Mondial (GEF), le Mécanisme de Développement Propre (MDP) et le Fonds d'adaptation (FA) ont maintenant des stratégies sexospécifiques et cherchent à rationaliser l'égalité entre les sexes au sein de leurs services.

Interview COP19: Aira Kalela, Conseiller principal, Finlande

Promouvoir des dispositions qui tiennent compte de la problématique hommes-femmes au niveau mondial, est indispensable pour renforcer la notion de sexospécificités dans les politiques de lutte contre le changement climatique au niveau national. Les exemples ci-dessus établissent l’existence de nombreuses opportunités pour des stratégies avantageuses pour tous, mais les expériences passées indiquent que, mobiliser un soutien politique pour des stratégies visant à promouvoir l’égalité des sexes, est difficile à réaliser. Une reconnaissance mondiale de la nécessité de la mise en œuvre de stratégies adaptées à la problématique hommes/femmes en matière de changement climatique, fournirait un appui indispensable aux défenseurs de l'égalité des sexes les incitant à introduire de telles initiatives dans leurs parlements nationaux. Cela encouragerait les bailleurs de fonds et les organismes d'aide à apporter plus de soutien financier aux initiatives pertinentes.

Christina Figueres, Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC)

«Il est essentiel que cette nouvelle économie non seulement rétablisse la relation entre l'homme et la nature, relation bafouée par le passé, mais aussi à rétablir l'équilibre nécessaire entre les sexes."