La représentation et le changement climatique

Portrait de AGORA administrator

Les parlements sont des institutions représentatives qui doivent canaliser les voix et les préoccupations des citoyens et qui devraient agir et défendre leurs intérêts. Où le changement climatique est concerné, il peut s’avérer difficile pour les législateurs d'équilibrer entre la complexité et technicité législatives et la nécessité de processus inclusifs et participatifs. Avec le changement climatique de plus en plus sous les feux de la rampe et mis à l'ordre du jour de l'agenda politique, les parlementaires feraient bien d'améliorer leur sensibilisation et leur communication sur le sujet, et solliciter plus de commentaires et de participation de la part des citoyens.
Une communication forte et cohérente sur le changement climatique est cruciale pour que les citoyens acceptent la nécessité de prendre des mesures d'urgence. L'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Australie ont vu des niveaux variables de dissidence publique face à des subventions accrues - et à l'augmentation qui en résulte dans la facture énergétique - pour le développement des énergies renouvelables. La Chine et l'Inde, deux pays confrontés à des menaces climatiques considérables sous forme de phénomènes météorologiques extrêmes, des risques de santé dus aux inondations et à la pollution, investissent lourdement dans les énergies renouvelables, mais restent réticents quand la réduction des émissions de CO2 est concernée. D'autre part, le Bangladesh et les petits États insulaires, face à des menaces plus immédiates et profondes se sont révélés être, sans surprise, les adeptes précoces d'initiatives pilotes. L'opinion publique est importante, et les parlementaires ne réussiront pas à prendre des mesures sur le changement climatique si le soutien public leur fait défaut.
Action parlementaire

Les parlementaires ont un rôle crucial à jouer pour façonner la perception populaire du changement climatique et à renforcer la volonté politique nécessaire pour y remédier. Ils peuvent aider à informer les gens en soutenant des campagnes d'information et en faisant rapport sur la question à travers des déclarations et communications personnelles. Ils peuvent également encourager le Parlement et les commissions compétentes à partager les résultats et les rapports avec le public et faire pression pour une plus grande ouverture et une consultation directe avec les citoyens et les intervenants clés.

AGORA E-learning – « Les parlements dans la pratique: une Introduction

En tant que parlementaire vous serez confronté à une grande variété de problèmes, de préoccupations, d’opinions et de commentaires de la part de citoyens ordinaires, de représentants du monde des affaires, des syndicats et de la société civile. Votre tâche sera d'encourager et de promouvoir ce genre de rétroaction, de filtrer les informations reçues et d'élaborer de nouvelles lois, des politiques et des plans de financements publics, où ces mesures se traduiront en un meilleur gouvernement qui répondra aux préoccupations soulevées.

Pour aider les nouveaux parlementaires à renforcer leur représentation et leurs efforts de sensibilisation, AGORA a développé un cours d'introduction avec des conseils concrets et des points d'action. Pour plus d'informations sur les relations communautaires, le plaidoyer et les relations avec les médias, veuillez consulter le cours en ligne gratuit d’AGORA ici.

 

En inversant les rôles, les parlementaires sont aussi un excellent premier point de contact pour les organisations de la société civile qui cherchent à promouvoir la lutte contre les changements climatiques. Les OSC peuvent partager leurs préoccupations et observations avec des parlementaires qu'ils pensent être favorables à la question, et peuvent aider à fournir des recherches et de l’expertise. Alors que les parlementaires ne peuvent agir sur chaque demande qui leur est faite, quand les efforts sont concertés, les parlementaires feraient bien de plaider au nom des OSC et des citoyens si c’est possible.

Groupe de travail sur le changement climatique au Kenya

Le projet de loi de 2012 sur le changement climatique du Kenya, a traversé la première et la deuxième lecture avec succès, mais a été rejeté par l'ancien président Kibaki, qui n’a pas réussi à le faire adopter citant le manque de partenariat public.
En réponse, le Groupe de travail sur le changement climatique du Kenya a organisé un atelier de sensibilisation des députés sur le projet de loi du 9 mai 2014 sur le changement climatique à Mombasa. Le forum a réuni des intervenants de l'Assemblée nationale, du Sénat, des médias, KCCWG, TI Kenya, MEW&NR et d'autres OSC ouvrant ainsi la voie à une discussion sur le projet de loi du changement climatique, sur les amendements proposés par le groupe de travail (avec l'aide du conseiller juridique du projet de loi ) et ont proposé les amendements nécessaires.
Pour lire le rapport de l'atelier, veuillez cliquer ici.

Plaider pour l’action contre le changement climatique : une pierre, deux coups ?

Plaider pour l'action sur le changement climatique est facilité lorsque les parlementaires peuvent identifier des opportunités avantageuses pour toutes les parties prenantes. En effet, bon nombre des priorités et des préoccupations de la politique d'aujourd'hui peuvent être résolues par des réponses résilientes au changement climatique, même lorsqu'elles semblent avoir peu de rapport avec l'environnement.
Le développement des énergies renouvelables, par exemple, est généralement connu pour son potentiel dans la lutte contre le chômage: il crée des emplois dans le secteur des énergies renouvelables lui-même, et attire de nouveaux investissements en améliorant et sécurisant l'accès à l'énergie. Le développement des infrastructures (écoles, hôpitaux, services publics) peut être fait de façon plus durable en obtenant des prêts verts. Avec les bonnes incitations et politiques mises en place, elles s’avèrent souvent plus rentables que les prêts ordinaires. Les embouteillages dans les grandes villes peuvent être abordés en investissant dans des solutions respectueuses de l'environnement tel que le transport public. Ceci, à son tour, permettra d'améliorer sensiblement la qualité de l'air et offrir des avantages importants pour la santé. Les questions de gestion des terres devraient être abordées en vue de la prévention des inondations et la gestion durable de l'eau. Les investissements dans l'agriculture et la production alimentaire devraient prendre en compte les changements de températures prévus et la possibilité de l’érosion des sols par les inondations, les précipitations extrêmes ou l'élévation du niveau des mers. Des solutions durables pourraient inclure la mise en place de barrières d'inondation, en investissant dans des cultures plus résistantes et en diversifiant la production alimentaire en général.
De telles solutions sont clairement complexes. Cependant, lorsque bien développées, elles montrent que l’action contre le changement climatique peut être bien plus que de l'argent "gaspillé" sur des mesures de protection qui offrent peu ou pas de rendement. En visant des stratégies avantageuses pour toutes les parties prenantes, qui relient les actions contre le changement climatique à d'autres priorités (emploi, sécurité alimentaire, accès à l'énergie et ainsi de suite), les décideurs politiques peuvent promouvoir le développement durable et bâtir des sociétés résilientes.

Ecosse - Adaptation aux changements climatiques: une introduction pour les décideurs politiques du secteur public, des gestionnaires de ressources et praticiens

Ce document illustre comment les décideurs politiques et autres parties prenantes peuvent être sensibilisés aux impacts inévitables du changement climatique sur leurs secteurs respectifs, et les encourage à développer des solutions constructives et durables. Des publications telles que celles-ci peuvent être utiles aux parlementaires qui veulent sensibiliser et promouvoir des actions positives.
Le document fournit aux décideurs politiques du secteur public, aux gestionnaires des ressources et aux praticiens une introduction à l’adaptation au changement climatique. Il comprend:

  • L'information climatologique: faits et chiffres clés sur les changements climatiques qui ont été observés dans le passé récent et les changements prévus pour ce siècle.
  • Justifier l'action: l'information sur la nécessité de préparer et à réagir aux impacts du changement climatique.
  • Des approches planifiées et souples pour l'adaptation: Les avantages de l'utilisation des plans et des politiques existantes afin de développer une approche flexible à l'adaptation ; et des informations sur le développement d'une approche progressive de la planification de l'adaptation.
  • Impacts sur les services et les infrastructures: Les différentes façons dont les services du secteur public et les infrastructures sont susceptibles d'être affectés par les changements climatiques.
  • Contexte politique: Un aperçu des moteurs législatifs et politiques de l’adaptation aux changements climatiques.
  • Information et soutien: Les ressources qui sont disponibles pour aider les organisations du secteur public à s’adapter aux changements climatiques.

Pour lire le document, veuillez cliquer ici.

 

Communautés autochtones

Les communautés autochtones peuvent être affectées par les processus de développement locaux et mondiaux, puisque leurs perceptions du monde, leurs préoccupations et leurs modes de vie distincts peuvent être ignorés par les décideurs politiques. Au cours des dernières années, des cadres juridiques et politiques nationaux et internationaux ont vu le jour pour contrer les effets négatifs sur les peuples autochtones et plaider pour leur participation effective dans les questions les concernant, en matière de gouvernance nationale et locale.
Répondre aux besoins et préoccupations cruciaux des communautés autochtones, concerne aussi, les questions d'environnement et de changement climatique. Bon nombre des mesures mises en œuvre pour faire face à ces problèmes ont un effet profond sur la vie et les traditions de ces communautés; cependant, elles sont souvent exclues des processus décisionnels. Les parlementaires devraient prendre note de leurs besoins et préoccupations, et devraient utiliser les outils et les ressources disponibles pour représenter ces groupes quand besoin est et pour plaider en leur nom.

Protocoles de la Communauté pour le développement durable de l'environnement: Un guide pour les décideurs politiques

Ce guide a été rédigé pour aider les décideurs politiques et autres parties prenantes à comprendre ce que sont les protocoles communautaires, pourquoi ces protocoles sont importants, et comment les parties intéressées peuvent soutenir leur développement et leur reconnaissance formelle dans les cadres juridiques et politiques environnementaux. Ce guide s’adresse aussi à toutes les personnes intéressées à apprendre plus sur les protocoles communautaires, y compris : communautés autochtones et locales (CAL) et autres collectivités locales, organisations non gouvernementales (ONG), chercheurs, industries et ceux qui travaillent au sein du gouvernement aux niveaux régional, national et international.